Citroën a retiré les poursuites contre la Polestar suédo-chinoise, qu'elle accusait d'avoir copié des éléments de l'emblème.

Comme vous le savez, l'emblème de Citroën depuis 1919 est un double chevron, et l'emblème de Polestar depuis 2018 est une étoile à quatre branches. L'emblème de la marque suédo-chinoise se compose également de chevrons, mais ils sont placés différemment. En 2020, Citroën a vu cela comme une violation de ses propres droits et, par le biais des tribunaux, a obtenu l'interdiction d'utiliser l'image de l'entreprise Polestar en France. Ainsi, le marché français a été fermé aux véhicules électriques suédo-chinois.

Citroën a tenté en vain de convaincre un tribunal de Bruxelles d'étendre l'interdiction des chevrons sino-suédois à toute l'Europe. Polestar, de son côté, poursuit son concurrent français, l'accusant de copier le design des roues de certaines versions de ses modèles sur plusieurs marchés européens.

La guerre des chevrons aurait pu se poursuivre, mais les participants au différend sont parvenus de manière inattendue à un accord de paix. Selon Le Monde, cela s'est passé cet été. « Les plaintes ont été retirées. Affaire classée", a déclaré un porte-parole de Citroën. Aucun détail n'a été donné sur le contenu de ce gentleman's agreement.

Polestar pourra désormais à nouveau vendre des voitures en France, tandis que Citroën continuera à opérer en toute sécurité en Europe.

La source: Le Monde

Евгений Ушаков
Evgenii Ushakov
13 ans au volant